Emmanuel Macron réfléchit à ce qu’il voulait dire quand il a dit qu’il ferait un « ministère des Droits des Femmes »

2014.11.17_Emmanuel_Macron_Ministre_de_l_economie_de_lindustrie_et_du_numerique_at_Bercy_for_Global_Entrepreneurship_Week_(7eme_CAE_conference_annuelle_des_entrepreneurs)

Impossible de savoir ce qu’il a voulu dire  ! Emmanuel Macron, notre tout nouveau Président, y a réfléchi pendant tout son petit-déjeuner et même sur le chemin entre la salle à manger et la salle de bain. Pourtant, il n’est pas parvenu à se rappeler ce qu’il cherchait à faire quand il a promis un ministère des droits des femmes.


Etait-ce un simple contre-sens ? A-t-il fait un lapsus quand il a twitté “Il y aura un ministère plein et entier des Droits des femmes” ? Quelqu’un a-t-il piraté sa voix quand il a dit que l’égalité hommes – femmes devrait être une cause nationale ? Emmanuel Macron n’en sait rien, et a choisi d’en rire. “Vous savez, je ne dors que 3 heures par nuit… Donc à la fin, c’est comme si j’avais fumé. Je dis pas mal de choses, et après je cherche à comprendre ce que je voulais exprimer.” (Rires).

Je réfléchis, je réfléchis” confie notre jeune Président, amusé par la situation. “Un ministère, c’est rigolo. Je me trouve drôle.” Emmanuel Macron a ensuite essayé de réfléchir aux femmes, et aux droits. “Les droits… Bon, elles en ont. Peut-être on peut ? Je sais pas.

Mais ce ne serait pas la première fois qu’un homme politique oublie quelque chose qu’il a dit. “Les trous de mémoire sont légion… Surtout quand on a de grandes responsabilités comme être Président de la République” nous explique un neurologue. Selon le spécialiste, le phénomène ne doit pas faire peur aux Français. “Il va sans doute oublier quelques promesses, mais c’est normal. Rien ne va changer, ne vous inquiétez pas.”

Un trou de mémoire qui n’est pas sans rappeler la dernière absence d’Emmanuel Macron. Le jeune Président s’est en effet demandé ce qu’il voulait faire quand il a pris sa carte au Parti Socialiste.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
1 Commentaire
  1. « Il réfléchit ? »
    Vite dit.
    Son équipe de communication travaille sur le sujet.
    Il est possible que l’équipe de fille qui s’occupe de ça finissent par lui faire dire : « dans ton cul les doigts de la femme, à te masser la prostate pendant qu’elle te pompe le dard ! » parce que, c’est pas pour dire mais ce n’est pas demain la veille du jour où les femmes auront vraiment des droits autres que de bosser et fermer leur gueule.
    C’est vrai ! Enfin, quoi, merde !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>