Vécu : J’ai réécrit le journal intime de ma fille pour la convaincre qu’elle m’adorait

Woman with a diary

Fatiguée de lire sa fille Cassandre la traiter de « ratée », de « pauvre conne », et de « mal baisée » à chaque page de son journal intime, Sandrine, une mère au foyer dijonnaise, a pris le parti de le réécrire dans son intégralité. Une idée qui aurait pu fonctionner si Sandrine n’avait pas signé le dit journal et oublié de le remettre entre le matelas et la bouteille de Manzanita où elle l’avait trouvé. Extrait.


02.01.16

Cher journal,

Encore une nouvelle année sous le toit de cette grognasse de maman ma maman chérie. Et elle a décidé de commencer 2017 en me les brisant menu en forme. Hier quand je suis revenue du réveillon chez Alex’ elle m’a pris la tête m’a posé gentiment tout un tas de questions, pour savoir comment s’était passé la soirée : si j’avais bu, fumé, avec qui j’avais parlé…Quelle reloud Qu’elle est gentille ! Comme si j’avais besoin de ça en gueule de bois. C’est vraiment la mère attentionnée dont rêverait n’importe quelle ado normalement constituée !

« Est-ce qu’il y’avait des garçons ? » « Où est-ce que tu as dormi ? » « A quelle heure sont rentrées les parents d’Alexandra ? » Pfff, quelle conne, qu’elle est curieuse, elle se croit maline est très maligne mais je la vois venir à 6km : la seule chose qu’elle veut savoir au fond, c’est si moi et Dimitri on a ken nous avons engagé des rapports sexuels protégés comme elle me l’a souvent appris car C’EST UNE MERE ATTENTIONNEE ET FANTASTIQUE.

Faut vraiment être une no life pour en arriver là. Si ça se trouve, elle me demande juste tout ça parce qu’elle est grave en manque. Je me demande depuis combien de temps elle et papa ont pas couché ensemble. En même temps, si j’étais lui ça fait longtemps que j’en aurais plus envie : il y’a cinq ans elle était encore jolie mais aujourd’hui avec tous les kilos qu’elle a pris dans le cul elle est vraiment gaulée comme un lamantin.

ELLE ME DEMANDE SUREMENT TOUT ÇA PARCE QU’ELLE M’A SACRIFIE, SA TRENTAINE, SES REVES ET SA CARRIERE JUSTE POUR MOI DU COUP CA LUI DONNE LE DROIT D’ETRE UN PEU CURIEUSE JE PENSE. C’EST VRAIMENT INCROYABLE QU’ELLE AIT SU RESTER SI GENTILLE, SI PATIENTE ET SURTOUT SI FINE MALGRE L’ACCOUCHEMENT ET TOUT LE STRESS QUE JE LUI DONNE, MOI PETITE ADO INGRATE ET IDIOTE.

Ah cette maman, je l’adore tellement. Pour la remercier je pense que je vais attendre mes 25 ans pour coucher avec un garçon. Pour la rendre fière, je pense aussi que je vais faire de longues études, soigner une maladie et remporter un prix Nobel. Et quand je monterai sur scène pour l’accepter, je n’oublierai bien sûr pas de la citer, ma petite maman chérie que j’adore plus que tout.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
2 Commentaires
  1. Je conseillerai à Cassandre d’éviter de citer sa mère sur scène, ça risquerait de la mettre dans un état délétère et de provoquer des réactions fort gênantes (pleurs, reniflements sonores, cris de fierté genre « c’est ma fifille chérie adorée, mon bébéééé, il n’y a pas si longtemps elle faisait encore pipi au lit!!! » et de perturber ainsi son spectacle.La honte pour Cassandre devant tous ses petits camarades et des quelques spectateurs qui auront daigné se déplacer avec des tomates plein les poches et l’intention manifeste de huer les comédiens en herbe!

  2. Sandrine a raison.
    C’est ainsi qu’il faut procéder.
    Si ça marche, tant mieux.
    Si ça foire, tout ce qu’elle risque c’est d’avoir l’air d’une conne. Et ça ce n’est pas grave, elle a bien l’habitude !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>