Courrier-cœur : « J’aimerais qu’il me trouve spéciale, mais qu’il m’ignore aussi, tout en me trouvant belle, mais pas trop son style »

Attractive young woman

Coucou la Rédac,
Je vous écris parce que je suis face à un dilemme. J’ai commencé à flirter avec Stéphane depuis deux semaines, et si en apparence tout va bien (il est très gentil, mignon, et il ne vomit pas trop quand il a bu) mais j’ai l’impression qu’il ne me comprend pas vraiment. En fait, voilà, j’aimerais qu’il me trouve spéciale, mais qu’il m’ignore aussi, tout en me trouvant belle, mais pas trop son style quand même. Est-ce qu’il arrivera un jour à cerner ma personnalité ?
Charlotte, 24 ans (Montpellier)


Bonjour Charlotte,

Ton problème est très commun. Beaucoup d’hommes ne comprennent pas la complexité des femmes, et se contentent de sourire quand ils sont contents, ou d’être gentils quand ils ont envie de faire plaisir à leur copine. Quels idiots ! Si aujourd’hui, près de trois femmes sur quatre s’ennuient dans leur couple, c’est à cause précisément de ce problème de communication et d’imbécillité masculine.

Et pourtant, la solution est simple : il faudrait que tu apprennes à ton copain à être plus subtil et rusé. Dis-lui que tu aimes les hommes mystérieux, manipulateurs et surtout les « connards » (terme qui revient souvent, pour parler d’une personne avec qui ça n’a pas marché alors qu’on aurait bien aimé).

Petit à petit, il deviendra plus distant, mais saura raviver la flamme au bon moment en te disant qu’il t’aime, même s’il ne te trouve pas terrible dans ce legging. Il te fera l’amour fougueusement puis te dira que tu te laisses aller « par rapport aux débuts ». Ou bien tu découvriras, un soir, qu’il est sur un site de rencontre, ce qui boostera ton amour pour lui.

Charlotte, c’est à toi de prendre ta vie en main, et de faire de cette mauviette un enfoiré, d’accord ?

Apprends-lui les bons réflexes, et tu verras, tu pourras être à nouveau malheureuse en amour.

 

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
5 Commentaires
  1. Voilà, tu fais comme ça.
    Et quand t’as la quarantaine ravagée tu fais boire un mec pour qu’il te saute et te fasses un enfant.
    C’est ça ou tu meurs seule ; début de l’agonie vers la trentaine ; fin soixante ans plus tard après une vie de merde !

  2. en tant que pervers narcissique qui manipule plusieurs jeunes femmes à la fois je me sens offensé par cet article.

    traumatiser une fille c’est pas évident. la faire se sentir moins que rien pour lui faire abandonner tout amour propre prend du temps. et ce n’est qu’au bout de ce long travail qu’on peut enfin pleinement en profiter : la faire pleurer dans la rue au téléphone, être la raison pour laquelle elle recommence à fumer et commence à aller chez le psy, la rendre insupportable auprès de sa famille, ses collègues et ses amis, la faire se comporter à contre-cœur comme une starlette russe du porno anal au lit à la limite du dégoût, et surtout pour les larmes de mascara sur les joues, symbole de notre réussite.

    votre article est un manuel expliquant au filles ce qui serait le bon comportement à adopter avec nous. à partir du moment où une fille a la volonté d’être moins que rien à cause d’un connard de pervers narcissique, ça se sent, et ça perd en naturel. cette petit étincelle dans les yeux de la fille aux bord des larmes quand elle semble se dire « c’est pas vrai, je pensais qu’il m’avais tout fait mais en fait non » : c’est ça qui fait le sel de notre vie.

    1. Ahahahaha putain j’ai comme un malaise tant l’acuité de l’article et de ta réponse son proche du vrai, à me demander si nous sommes sur le gorafi !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>