Dijon : Elle met une belle culotte alors qu’elle va avoir ses règles

beautiful young girl posing on a white bed

Madame Gorafi n’a pas peur de vous raconter des faits insolites, des actes courageux voire téméraires : Clara, 25 ans, a osé mettre une belle culotte alors qu’elle attend ses règles d’une heure à l’autre.

Dans son entourage, c’est l’incompréhension

Clara avait pourtant tout pour faire des choix responsables : un emploi, une famille aimante, un joli sourire. Mais ce matin-là, elle choisit une jolie culotte en dentelle de calais, dans des tons pastels. Un bas de sous-vêtement qui risque maintenant sa vie au côté de l’entrejambe de la jeune femme. “Ca commence comme ça et ça finit par mettre une jean slim alors qu’on a une mycose » a commenté Laurent, un ami proche, dépité.

A noter que ce genre de façons d’agir entraînerait des troubles sociétaux majeurs, selon Pierre Blanchard, expert en règles et autres choses qu’il ne vit pas mais sur lequelles il a plein de conseils. Le collectif Détruisons tout surtout si c’est un bout de soie payé 70€ a quant à lui salué l’acte de Clara, « une attitude qui remet enfin en cause les classes sociales et l’enjeu de la laïcité du sang« .

Une fondation pour des règles qui ne tâchent pas

La principale intéressée s’est expliquée : “On ne sait jamais quand elles vont arriver exactement ; et puis je m’en fiche je ne passe pas des heures à choisir mes culottes le matin, je prends celle qui vient ou me donne envie. » Une réaction qualifiée d’hypocrite, et même d’”irresponsable” par de nombreuses personnalités politiques. “Elle va tâcher ses sous-vêtements, elle va tâcher mes bus… On touche du doigt les limites de notre système vestimentaire.” confiait Emmanuel Macron. “Mettre une culotte alors qu’on va se vider de son sang ? Et pourquoi pas se voiler aussi ? ” a quant à lui déclaré Christian Estrosi.

Un acte qui réveille un projet en chantier sous Sarkozy, qui est une solution proposée par plusieurs mouvances politiques : la “fondation pour des règles qui ne tâchent pas”. En attendant, Clara devrait avoir assez mal au ventre pour oublier qu’elle va avoir besoin de beaucoup de détachant.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
7 Commentaires
  1. J’ai moi-même tenté de monter une association pour la défense des culottes et la promotion des protège slip.
    En vain, ce qui en dit beaucoup sur le lobby des règles.

  2. On s’en fout !
    ET pourquoi qu’on n’en a rien à faire ?
    C’est que, vu l’hygiène de Clara, d’une manière générale ses culottes dégagent une odeur « sui generis » qui serait moins puissante si cette délicieuse jeune femme avait la bonté de se torcher correctement après avoir expulsé de grosses merdes molles.
    La conséquence en est que si elle a ses règles, sa culotte générera des fragrances plus équilibrées ; mieux quoi.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>