Parité: Pour ne pas bousculer les Français, les ministères seront désormais obligés d’avoir 50% de femmes sexistes

ministere

Très soucieux de sa politique intérieure et de l’impact que peuvent avoir ses dirigeants sur le bien-être de sa population, le gouvernement français a décidé que 50% des femmes qui prendront place en son sein devront faire preuve de machisme, sexisme ou misogynie.

Place aux femmes, mais pas n’importe lesquelles

« La parité n’est plus un débat à avoir, elle doit être instaurée et préservée » nous confie François Hollande lors d’un entretien téléphonique. « Le gouvernement a toujours été un monde d’hommes machistes et l’équilibre homme / femme doit se faire petit à petit. J’ai très peur que les français rejettent en masse les personnes au pouvoir s’ils ne sont pas eux aussi confrontés aux affaires sexistes qui ponctuent nos journées ». Le maître mot sera « aller de l’avant », sans enterrer « nos petites habitudes qui font notre identité« .

Des méthodes de recrutements novatrices et sensibles

Le conseil des ministres s’étant réuni la semaine dernière, la décision a été prise de mettre en place de nouvelles méthodes de recrutement. En plus de prouver leurs capacités à faire de la politique, les concourantes devront mettre de coté leurs activités de femmes et se distinguer lors d’épreuves qui souligneront leur aptitude à gouverner comme un homme. Au programme: concours de blagues graveleuses, sexisme ordinaire, ainsi que l’épreuve phare « parler et prendre des décisions comme un vieux monsieur âgé qui va faire des grandes leçons ».

Moins d’activités féminines pour plus de productivité !

Marie Tellier, fraichement diplômée de l’ENA, sera en poste au Ministère des affaires étrangères à la rentrée prochaine dans le cadre de ces nouveaux quotas. Elle se dit très contente de l’idée d’optimiser ses compétences. « Le problème, c’est qu’il faudra trouver quelqu’un d’autre pour cuisiner des petites douceurs aux ministres à la pause goûter, mais on devrait pouvoir s’organiser ».

En plus de ne pas chambouler la bonne marche du gouvernement et de contenter les Français, les retombées sur la croissance économique devraient se faire sentir très vite : les membres masculins du gouvernement pourront compter sur des femmes qui ne perdront pas de temps avec des « petits problèmes de femmes » et qui, en plus, réjouiront la vue de tous !

>> A lire aussi : Le Texas accepte de rembourser l’avortement s’il est pratiqué avec une arme à feu

Image : Wikicommons.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
2 Commentaires
  1. Très bien et pour les quickies sous le bureau ils pourrons remplacer ces femmes par de jeunes élèves de l’ENA ou de Sciences-Po qui ne demandent qu’à faire leurs preuves.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>