Tendance : faire garder son conjoint pour profiter de moments d’intimité avec ses enfants

maman avec son enfant

Vous aimeriez plus que tout faire garder votre conjoint pour passer du temps de qualité avec vos enfants mais vous n’osez pas ? Rassurez-vous, Madame Gorafi a la solution pour que vous passiez de bons moments avec votre progéniture sans angoisser pour votre conjoint.


Oser le laisser seul. C’est évidemment la première étape et ce n’est pas évident de sauter le pas. Les mamans ont en général beaucoup de réticences à laisser leur conjoint seul à la maison. Mais même si ça fait un peu peur d’abandonner une personne qui n’est pas autonome, n’oubliez pas que les professionnels ont l’habitude de ce genre de situation et qu’ils savent s’y prendre.

Passer le cap des pleurs. Il ne faut pas que les larmes soient un frein. Selon la pédopsychiatre Delphine Trami, il convient avant tout de dédramatiser les pleurs du conjoint : « Il ne faut surtout pas culpabiliser. Les pleurs du conjoint sont une chose tout à fait normale, il a simplement besoin d’extérioriser son angoisse de rester tout seul mais cela ne signifie pas pour autant qu’il n’en sera pas capable. » Et celle-ci d’ajouter : « Au contraire, un conjoint qui ne pleure pas risque de garder de la rancœur et de développer à terme des comportements à risque. »

Ne pas céder aux caprices. Parfois, le conjoint peut profiter de votre faiblesse pour tenter de vous faire changer d’avis en sautant partout dans la maison, en hurlant ou en se roulant par terre. Dans ce cas, il est important de différencier angoisse et caprice. Les spécialistes recommandent de regarder son conjoint dans les yeux, de se mettre à sa hauteur, en montant sur une chaise par exemple, et de lui dire les choses calmement mais avec fermeté. Par exemple : « je comprends ta frustration, mais j’ai besoin de passer du temps avec mes enfants donc ça ne sert à rien de faire un caprice. »

>> A lire aussi : Après une journée de travail pour son patron, elle commence une journée de travail pour sa famille

Tout préparer à l’avance. N’oubliez pas que l’angoisse vient parfois uniquement d’un manque de communication. Il est bon de prévenir son conjoint longtemps à l’avance et de réfléchir aux choses à mettre en place pour créer un climat apaisé. « Si tout est bien préparé à l’avance, ça facilite beaucoup les choses » raconte Karine, 32 ans. Avant d’ajouter : « La dernière fois que je suis sortie avec mes enfants, je l’avais fait manger avant et je l’avais mis devant un de ses films préférés comme ça, lorsque la baby-sitter est arrivée, il a moins senti l’angoisse de la séparation. »

Bien expliquer les choses à la Baby-sitter. Si, dans ce genre de situation, bien communiquer avec le conjoint est une clé, il en va de même en ce qui concerne la baby-sitter. N’hésitez pas à la briefer sur les comportements ou les préférences de votre conjoint. Lui expliquer où est son doudou, lui rappeler qu’il faut lui lire une histoire avant de s’endormir sont autant de moyens de prévenir tout coup de blues ou toute attitude qui viserait à la tester.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
1 Commentaire

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>