« Pour le 8 mars, j’ai offert des fleurs à ma femme, et elle n’est toujours pas contente » par Georges, le misogyne de la Rédaction

Homme Georges

Mon père avait raison. Je le revois encore, se balançant doucement sur son rocking chair, sous le porche de la vieille maison familiale, une winchester sur les genoux. Lorsqu’il n’était pas ivre, il me racontait toutes sortes d’histoires, mais ce qu’il aimait, c’est me répéter à l’envi : « Quoi que tu fasses, ta femme ne sera jamais contente. Elle aura toujours un truc à te reprocher ». Et puis il crachait dans son crachoir. Ça me dégoûtait un peu mais j’aurais dû l’écouter.

Mon père avait raison. Naïvement, je pensais qu’il fallait couvrir sa femme de petites attentions pour avoir un ménage stable et heureux. Alors j’ai fait des efforts, toujours plus nombreux.

J’ai commencé par tirer la chasse d’eau après « la grosse commission », ce que je déteste faire, et elle n’a pas semblé y prêter attention plus que cela. J’ai ensuite arrêté de draguer lourdement sa meilleure amie, et j’ai même supprimé mon compte sur « Badoo » ! Pas de réaction non plus de ce côté-là. Je lui ai même acheté une belle casserole toute neuve pour la Noël, et j’ai essayé de tenir plus de 3 longues minutes au lit, mais là encore Madame avait des goûts de luxe…

Mon père avait raison et ma femme est une ingrate. Tous mes efforts n’ont pas payé, et ma femme continue de pleurer le soir en appelant sa mère au téléphone. Alors j’ai tenté le tout pour le tout parce que c’est la journée de la femme. Mon père appelait ça la “journée des vagins de feu”. Il paraît que ce jour précis, les femmes doivent être choyées pour qu’elles soient fécondées le soir même.

Pour lui faire plaisir, j’ai acheté des roses à un vendeur pakistanais dans la rue. 5 euros le petit bouquet, et en cadeau un nan au fromage : une aubaine ! Mais là encore, ma femme m’a simplement dit « merci » alors que j’en attendais bien plus.
Conclusion : elle ne me mérite pas, et je cherche aujourd’hui une femme un peu plus reconnaissante, et aussi moins moche. Parce que “les petits kilos en trop”, ça va deux minutes.

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
3 Commentaires
  1. Erreur, voilà ce que ça donne de perdre nos tradition. On offre des fleurs à sa meuf uniquement juste après l’avoir trompée. Pour endormir sa méfiance. C’est qu’elle ont l’odorat fin, les bougresses.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>