Ces regards de la pharmacienne quand vous demandez la pilule du lendemain

En demandant la pilule du lendemain, nous avons été marquées par le regard de la pharmacienne. Voici donc une compilation de ces meilleurs regards  !

 

Pharmacienne 1

1. Ce regard signifie sans doute qu’elle vous imagine dans des positions sexuelles étranges… Il est certain qu’elle est en train de se dire que vous avez fait l’amour, et qu’elle vous juge pour ces raisons.

 

Pharmacienne 2

2. Ceci est, au fond, un regard lubrique – sans doute bien caché derrière des lentilles – et non un regard de désapprobation. Cette pharmacienne ne doit pas être vierge et a assez de connaissances en biologie pour comprendre ce que vous avez fait.

 

Pharmacienne 3

3. Cette pharmacienne a l’air consterné par votre comportement, et c’est tout à fait logique, car VOUS avez eu des relations sexuelles à risque. Alors maintenant, affrontez courageusement ce regard de la pharmacienne.

 

Pharmacienne 4

4. Ce regard de la pharmacienne signifierait-il qu’elle aussi a déjà fait une fellation ? Peut-être mais elle n’a sans doute jamais pris la pilule du lendemain, elle, contrairement à VOUS.

 

Pharmacienne 5

5. Non malgré son regard, vous n’achèterez pas ces préservatifs à 10 euros le paquet pour vous protéger et ne plus avoir à prendre la pilule du lendemain. Pilule du lendemain que VOUS avez prise car vous n’avez pas été capable de vous protéger et vous risquez donc de tomber enceinte d’un enfant non désiré.

 

Pharmacienne 6

6. Cette pharmacienne ne prend-t-elle jamais de risques ? Pourquoi ne dit-elle pas : “moi aussi, je l’ai déjà prise. L’homme s’appelait Yves, il ne m’a jamais rappelée.”

 

PLUS LOIN ET MOINS BIEN SUR LE WEB
12 Commentaires
  1. Cet article fait un peu tâche parmi les autres. Aller chercher la pilule du lendemain n’est pas toujours quelques chose de facile. Certain pharmacien on parfois tendance à faire des commentaires désagréables ou à refuser de la donner gratuitement lorsque l’on est mineure. Votre article n’est pas très clair quant à ce qu’il veut tourner en dérision: le jugement de la pharmacienne ou les plaintes, que vous jugez futiles, de certaines femmes ? L’accès à la contraception pour les femmes n’est toujours pas évident en France aujourd’hui et reste un réel problème. En rire ne fait que le minimiser et me semble peut approprié, surtout compte tenu du reste de vos articles.

    1. @zabeth je rajouterais à ce qu’a dit @arn que l’article dénonce aussi avec le « VOUS » souvent répété, le fait que c’est la femme qui porte souvent toute la responsabilité de l’acte.

  2. @Zabeth: Je pense que cet article vise justement à pointer du doigt le jugement des pharmaciens.
    Personne ne se pose la question de savoir ce que pense le pharmacien quand on lui demande un paracétamol. On ne devrait pas non plus avoir à se poser la question quand on demande une contraception (d’urgence ou non).
    Les pharmaciens sont des professionnels de santé, et à ce titre doivent rester neutres et donc éviter les regards moralisateurs. A la rigueur, s’il ressentent que la patiente semble en détresse, il peuvent poser des questions, mais dans le but d’être bienveillants, pas moralisateurs quand à une « relation non protégée » (car il arrive que ça soit un accident de préservatif, ou un oubli de pilule réalisé un peu tard…)

  3. Article ultra sexiste, pourquoi pas des hommes dans ce classement et pourquoi prêter une sexualité débordante à ses pharmaciennes ? Marre du sexisme quotidien partout, partout, partout.

  4. Le pire, c’est qu’ils seraient tous prêt à faire raquer une gamine d’environ 15/16 ans qui a à peine de quoi se payer son bus. C’est à toi de préciser que tu es mineure pour qu’il daignent t’informer qu’elle est gratuite. Sans parler du « ah oui, quand même » qui suit.

  5. Nous ne sommes pas tous moralisateurs, mais la plupart neutres car oui c’est bltre devoir. La généralisation à cause d’un ou de deux mauvais comportements n’est pas sain.

  6. Et sinon, les grands moralisateurs que vous êtes, vous avez pensé a regarder sur quel site internet vous êtes?Lisez donc la partie ou le webmaster précise qu’il s’agit d’un site parodique et vous aurez les réponses à vos questions!Pour ma part, cette article m’a beaucoup plu bravo aux auteurs!

  7. C’est vrai que le « VOUS » employé est vachement culpabilisant dans cet article vis à vis des patientes et c’est dommage car son but premier est je l’espère de tourner en dérision les pharmaciens que nous sommes! Dans l’idéal il faudrait rester neutre, parfois on peut être attendri parfois même s’imaginer les faits (le plus discrètement possible 😉 ) mais il ne faut jamais juger ni faire la morale. Après certaines personnes se sentent jugées ou atteintes dans leur intimité alors que demandons des précisions pour ajuster la prise en charge ou nous informons (sans crier sur tous les toits lol)
    Je pose systématiquement la question : « vous avez moins de 18 ans ? » Après il est clair que je ne vais pas dire d’emblée parce qu’elle est gratuite sinon, car on est confronté à des femmes de 30 ans passées nous affirmant qu’elles sont mineures (connaissant la « combine ») … Et je ne trouve pas ça très honnête, c’est une fraude à la sécurité sociale.
    Vous savez, on voit également des personnes prenant la pilule du lendemain très régulièrement … Dans ces moments là on n’a qu’une envie c’est qu’elle achète les préservatifs à 10 balles non pas pour augmenter le chiffre d’affaire mais pour son bien car il s’agit d’un mesusage.
    Il n’empêche que les différents regards sont pertinents (le premier me fait trop rire ^^) et ne vous sentez pas jugées les filles : les pharmaciennes peuvent bien cacher leur jeu 😉

  8. il manque le regard de la pharmacienne épanouie
    « moi je l’ai prise dans le cul, j’ai rien à craindre ,nananinanère! »
    ou bien ‘il m’a bien bouffé la chatte avant je lui ai rendu la pareille, pas de comportement à risques! »

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags et attributs HTML suivants: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>